Nigel Farage et la politique européenne

Publié le par Robin Hood

http://blogs.telegraph.co.uk/news/files/2012/05/Nigel-Farage_1585806c.jpg

 

Nigel Farage (né le 3 avril 1964 à Farnborough, Londres) est un député européen britannique et co-président du groupe Europe Libertés Démocratie depuis le premier juillet 2009.

 

Euro-sceptique, il dit défendre les « valeurs de démocratie pour les nations », et s'est opposé à l'adoption d'une constitution européenne en invoquant le « non-respect des votes des peuples européens » (notamment français, irlandais et néerlandais), ainsi que l'absence de référendums pour l'immense majorité des pays européens.

 

(Source : Wikipédia).

 

Seul contre tous, Nigel Farage est, à ma connaissance, l'unique député européen qui n'hésite pas à dénoncer certaines des vérités dérangeantes de la dictature du gouvernement de Bruxelles sur les pays européens. Évidemment, lorsque l'on est grassement payé 19 000 euros par mois pour un poste de député auquel on ne s'assoit que très peu (c'est pourquoi les députés ont le droit à une indemnité journalière de 600 euros pour les rares jours où ils posent leur royal popotin dans leur fauteuil de luxe) il est, et on le comprend très bien, relativement inconvenant de critiquer un tant soit peu le système qui nous achète si douillettement (je vous renvoie, pour tous ces points, au discours de François Asselineau qui explique tout cela très bien et plus en détail dans la vidéo "L'Europe c'est la paie" dans l'article précédemment publié :  On nous a volé nos élections présidentielles ! ). On remarque d'ailleurs certains hommes politique français comme José Bové, pour ne citer que lui, qui disaient beaucoup et qui ne disent plus guère...

 

Je publie ici une vidéo qui regroupe quelques discours où vous pourrez découvrir les élans passionnés de M. Farage pour défendre ses concitoyens européens "malgré eux" et qui souvent ignorent même à quel point et comment l'Europe (ce rêve hitlérien aujourd'hui si brillamment réalisé) les a mis dedans :

 

 

 

Ah ! Si je pouvais avoir une indemnité journalière chaque fois que je vais au travail pour faire mon travail...

 

Non mais dans quel monde vivons-nous ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article