On nous a volé nos élections présidentielles !

Publié le par Robin Hood

http://2.bp.blogspot.com/-SeqQaGrtEAo/T2RXDoOBI-I/AAAAAAAAAs4/MfZO3TbL6uU/s400/francois-asselineau-4a8f1.jpg

 

 

Et oui, le vendredi 16 mars 2012 à 18h, la date limite de dépôt des 500 parrainages était atteinte. Le lundi suivant c'était officiel : 10 candidats pourraient participer au premier tour des présidentielles.

 

Voici la liste :

 

Nathalie Arthaud : Lutte Ouvrière

 

François Bayrou : Mouvement Démocrate

 

Jacques Cheminade : Solidarité et Progrès

 

Nicolas Dupont-Aignant : Debout La République

 

François Hollande : Parti Socialiste

 

Eva Joly : Europe Ecologie - Les Verts

 

Marine Le Pen : Front National

 

Jean-Luc Mélanchon : Front de Gauche

 

Philippe Poutou : Nouveau Parti Anticapitaliste

 

Nicolas Sarkozy : Union pour un Mouvement Populaire

 

 

Ce sont les 10 nouveaux candidats tout frais et bien minutieusement choisis par le Système. Et je dis bien "choisis".

 

Vous avez devant vous ce que j'appelle  l'illusion du choix.

 

 

Lors de la fondation de la Vème République, le Général de Gaulle souhaitait que n'importe qui puisse se présenter aux élections présidentielles, sans aucun parrainage. Mais c'est Georges Pompidou, qui était alors premier ministre, qui  malgré tout instaura une limite de 100 parrainages, qui passa en 1976 à 500 parrainages.

 

Doit-on rappeler que Pompidou était un agent de la banque Rothschild ? Que, entre autre, il a obligé la France à emprunter de l'argent auprès de banques privées en l'empêchant de battre sa propre monnaie par le biais d'une loi que l'on appelle justement "loi Rothschild" ?

 

 

Que permettent les 500 parrainages aujourd'hui ?

 

1. Ils permettent d'empêcher la multiplication des candidatures.

 

Mais pourquoi vouloir limiter le nombre de candidats ?

Le panel de choix serait plus important et chacun aurait plus de chance de retrouver ses idées.

 

Mais non, aujourd'hui ce que l'on souhaite, et les médias font tout en ce sens à grands coups de propagande, c'est que nous votions "utile". Oh le beau slogan ! Votez utile !

Mais votez utile ça veut dire quoi ? et bien cela veut dire "ne votez pas pour le candidat qui partage vos idées, mais votez plutôt pour le candidat le moins pire", c'est à dire celui qui a le plus de chance de l'emporter contre l'affreux qui est au pouvoir (mais qui deviendra à son tour l'affreux !).

En plus de ça, cela limite l'abstention et rend donc un peu plus légitime l'imposteur au pouvoir.

 

Est-ce une solution ?

A mon sens, si l'on veut rester dans le même système, oui. Mais si l'on veut que les choses changent, alors non.

Après, chacun son avis...

 

2. Ils empêchent aussi des candidats populaires, mais non liés à des formations disposant de nombreux élus, à se faire une place.

Effectivement vous verrez qu'un certain monsieur dont je parlerai plus loin a rencontré ce problème là.

 

3. Ils permettent à certains élus de marchander leur soutien (mise aux enchères par exemple). Vous avez dit démocratie ? Mais non voyons, tout s'achète aujourd'hui, même les parrainages. Vous verrez, bientôt vous pourrez vendre votre bulletin de vote au candidat le plus offrant sur un site de vente en ligne.

 

4. Ils permettent enfin la possibilité de pressions et de menaces à l’endroit de certains maires.

En effet, les maires appartiennent et représentent en général un parti. Nous avons donc la plupart du temps un maire UMP ou PS. Chacun pouvant faire l'objet de pressions l'incitant à accorder son parrainage à tel parti ou bien le poussant à ne pas se servir du droit qu'il a de parrainer un candidat.

 

5. Je rajouterai aussi, et c'est un point qui pèse très lourd dans la balance, que les médias ont le pouvoir de faire connaître ou non certains candidats pendant la collecte des parrainages, et ce souvent dans l'intérêt de certains autres candidats qui ont des amis bien placés et qui tiennent d'ailleurs ce système en place.

 

 

 

Les sondages et les médias feront le reste du travail en faisant croire au peuple que les deux candidats dignes de ce nom sont les candidats de l'UMPS : Messieurs Sarkozy et Hollande. Si vous ne votez pas pour l'un des deux alors vous ne votez pas utile et ça ne sert à rien !

 

Il est temps d'ouvrir les yeux : vous n'avez pas le choix ! Les véritables élections ont déjà eu lieu !

 

Notre prochain président à déjà été choisi, il défendra l'Europe, la mondialisation, la croissance, les banquiers. Quel qu'il soit dans cette liste de dix candidats, n'attendez pas de votre prochain président qu'il vous protège, vous et vos intérêts.

 

 

J'aimerais maintenant vous faire découvrir l'un de ces candidats qui ont été éliminés sans même avoir pu s'exprimer une minute dans les médias. Ses conférences font pourtant du bruit sur la toile et sa popularité augmente de jour en jour. Il connaît bien l'Histoire de France, il sait où l'on va, il explique comment fonctionne le système et propose des solutions logiques.

 

Il s'appelle François Asselineau, il est le fondateur de l'UPR (Union Populaire Républicaine) et je vous laisse découvrir par vous-même ses idées et le programme qu'il proposait :

 

Lien vers le site de l'UPR : link

 

Asselineau en trois points :

 

A/ L'Europe c'est la paie, super conférence dans laquelle le mécanisme de l'Europe est très bien expliqué. C'est long, mais captivant et vous ne serez pas déçu !

 

B/ Lien vers le programme présidentiel d'Asselineau sur UPR-TV sur Dailymotion : il explique où l'on va en regardant d'où l'on vient. Un programme qui sera longtemps d'actualité et dont chaque gouvernement devrait s'inspirer.

 

C/ Très belle déclaration de François Asselineau après les résultats des 500 parrainages. A voir absolument !

 

A/ François Asselineau : L'Europe c'est la paie 1/6

 

François Asselineau : L'Europe c'est la paie 2/6

 

François Asselineau : L'Europe c'est la paie 3/6

 

François Asselineau : L'Europe c'est la paie 4/6

 

François Asselineau : L'Europe c'est la paie 5/6

 

François Asselineau : L'Europe c'est la paie 6/6

 

B/ Lien vers le programme présidentiel de François Asselineau : link

 

C/ Déclaration de François Asselineau après le résultat des 500 parrainages :

 

Alors qu'en pensez-vous ?

 

N'hésitez pas à réagir en postant des commentaires.

 

Si l'on veut que les choses changent dans n'importe quel domaine, alors il faut donner les cartes aux gens qui veulent vraiment faire changer les choses et qui ne pensent pas qu'à leurs intérêts.

 

Ne donnez pas votre vote à n'importe qui.

 

Pourquoi voter pour quelqu'un lorsque l'on est pas en accord avec lui ?

 

Le vote blanc n'est pas reconnu, est-ce normal ? Est-ce démocratique ?

 

Nous n'avons que l'illusion du choix et l'on veut nous obliger à voter. Pourquoi ?

 

 

 

 

Commenter cet article